Les tumeurs des paupières et de la région péri-oculaire sont assez fréquentes.

 

Devant la présence ou l’apparition d’une telle lésion, la principale préoccupation est d’en connaître le diagnostic à savoir s’il s’agit d’une lésion bénigne ou maligne et d’être informé sur l’évolution possible.

 

Les caractéristiques cliniques de la tumeur vue en consultation sont parfois suffisantes pour faire le diagnostic de nature mais une biopsie s’impose au moindre doute.

 

La deuxième préoccupation concerne la prise en charge et le traitement de cette lésion qui dépendront de la nature histologique mais aussi de localisation et de la taille de la lésion.

 


 

Tumeurs bénignes

 

L’exérèse d’une tumeur palpébrale bénigne dépendra principalement de sa taille et de sa localisation. Il existe différentes techniques plus ou moins invasives qui peuvent être médicales, chirurgicales ou à l’aide d’un laser.

 


 

Tumeurs malignes

 

Les tumeurs palpébrales malignes sont représentées à 90 % par les carcinomes basocellulaires. Plus rarement, il s’agit de carcinomes spinocellulaires, de mélanomes, de carcinome sébacé…

 

Leur prise en charge est chirurgicale dans la grande majorité des cas et nécessite une exérèse avec contrôle histologique. Les techniques de reconstructions palpébrales sont nombreuses et dépendent de la taille et de la localisation de la lésion.

 

L’opération est réalisée dès que possible sous anesthésie locale potentialisée en ambulatoire. Parfois une anesthésie générale et une hospitalisation courte sont nécessaires.